BG02MLwCcAAocbi

01 avril 2015

Ne jamais renoncer. Jamais !

Le syndicat m'avait dit "laisse tomber, tu as perdu, il faut accepter la proposition qui t'a été faite, tu n'obtiendras pas mieux" La psy spécialisée dans la souffrance au travail m'avait laissée seule en me disant "ils sont trop forts, je ne peux plus rien pour vous". Nombre de mes amis m'avaient dit "Abandonnes, tu t'esquintes pour rien, ils ne baisseront jamais leur garde, il faut savoir perdre". Mais je suis assez vieille pour savoir que ce qui ne tue pas rend plus fort. Quand j'ai émergé du désespoir qui m'a d'abord accablée,... [Lire la suite]
Posté par pennylane22 à 22:07 - - Commentaires [31] - Permalien [#]

01 janvier 2015

A droite, toute

Je regrette de ne pas être de droite. Franchement, ça doit être drôlement confortable d'être de droite. Primo, tu n'es pas tout le temps en colère ou révolté. Secundo, quand tu écoutes les infos officielles de l'oligarchie t'es content, heureux, calme, , plein d'espoir. Tertio, tu te fous des pauvres, des chômeurs, tout ça c'est rien que des fainéants d'assistés et tu te dis vivement 2017. Et puis quand tu es de droite, tu es docile, tu es POUR l'ordre établi, au boulot tu apprécies les méthodes de management modernes et... [Lire la suite]
Posté par pennylane22 à 18:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
06 décembre 2014

Premier Round : Pennylane One point

Je me suis rendue à cette visite médicale obligatoire, brieffée à mort par ma copine : "  Tu dis ça, tu réponds ça, pis si elle t'entraine sur autre chose tu  redresses la barre, tête haute et idées claires".... Coachée comme ça, soutenue par des tas de petits mots amis, encouragée par les collègues qui me soutiennent, je suis partie gonflée à bloc. Les choses se sont gâtées quand je suis tombée en panne de GPS à 200 m de l'agence, tandis que le 9-3 s'étendait devant moi, tel un dangereux labyrinthe, j'avais 30... [Lire la suite]
Posté par pennylane22 à 22:24 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
01 décembre 2014

Tenir

Combien de fois on me croise et l'on me dit, en riant : "t'es encore là !?" Comment accueillir les collègues qui intègrent l'agence après avoir demandé une fois, une seule, leur mutation, sans certifcat médical, sans situation paroxystique, juste parce que leur directeur est cool et comprends que le trajet est une contrainte insupportable de plus à un boulot déjà pas trop marrant,  une énergie dépensée inutilement que l'on peut plutôt mettre au service de son travail.... Moi, je me bats toute seule, c'est bien d'un bras de... [Lire la suite]
Posté par pennylane22 à 22:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
26 novembre 2014

au delà de cette limite....

Rincée, à bout, game over. Pourquoi ? Rien. Rien d'autre. Rien de plus.  Limite atteinte. C'est tout. Je sens que je ne réponds plus de moi.  J'aurais voulu plus de soutien du syndicat et de la psy. J'aurais voulu qu'on me dise exactement quoi faire, voire qu'on fasse pour moi, qu'on m'assiste. Je sais qu'ils font ce qu'ils peuvent. Même le bureau national est dessus. Mais je manque de conseils, de prise en charge Mais j'aurais voulu qu'on me tienne  la main pour traverser l'impénètrable forêt. Qu'on me guide,... [Lire la suite]
Posté par pennylane22 à 21:40 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
16 novembre 2014

Celle qui se battait, se battra, se bat...

Tout d'abord, je tiens à m'excuser pour l'irrégularité de mes publications ici, et pour mon peu de commentaires sur les blogs amis que je suis, pour certains depuis des années, tant d'années que j'ai l'impression que nous vieillissons de concert... Je vous lis, souvent depuis mon lit, sur la tablette ou mon téléphone, la posture est peu propice à la frappe et je ne vous laisse donc plus de trace de mon passage. Mais je vous lis ! Je ne vous quitte pas du coin de l'oeil. L'ordi de l'homme que j'aime est malade et pendant qu'il est à... [Lire la suite]
Posté par pennylane22 à 21:30 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
08 novembre 2014

tourne, tourne et tourne encore

Aujourd'hui une nouvelle version. une proposition pour une nouvelle ville que je n'ai jamais demandée, qui ne m'apporte rien, ni professionnellement ni personnellement. Une proposition en forme d'ultimatum. Genre c'est ça ou rien. Genre il faut que tu partes et moi qui ne pense qu'à ton bien j'ai obtenu ce détachement pour toi... Parce que tout l'art du truc c'est de me faire croire que tout ça est dans mon intérêt, et que je vais très mal, et que je suis très déprimée, et que plus personne ne veut me voir,qu'aucun directeur ne veut... [Lire la suite]
Posté par pennylane22 à 00:18 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
06 novembre 2014

Tout, son contraire, et la mort du petit cheval

En fait, ce n'est pas une mutation, mais un détachement. Je vous ai balancé mon non discours sans explications parce que j'étais toute contente de moi, j'avais pesé chaque mot, je voulais faire passer un message d'apaisement en partant. Mais tout ça c'est de la promesse orale. Il me faut un courrier. Un courrier que j'attends impatiemment car normalement le déménagement est pour la semaine prochaine. J'ai fait aujourd'hui un pot de départ, mais à 16 h je n'avait toujours ni mail ni lettre. Alors je suis allée voir mon directeur... [Lire la suite]
Posté par pennylane22 à 22:53 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
19 octobre 2014

La sophistication du management

Là où je bosse, on est dirigés par des gens vachement balèses, genre qui ont fait des grandes études bien comme il faut, et qui pensent bien comme on leur a appris. Ils sont payés 5 fois comme moi, pas pour travailler mais pour réfléchir. Ouais, c'est comme ça, réfléchir ça doit être plus fatiguant que travailler, donc c'est mieux payé. Donc, ils sont tout un troupeau parqué dans des locaux somptueux au coeur de Paris à réfléchir sur le perfectionnement des techniques managériales. Et ils ont vachement bien réussi, non parce qu'en... [Lire la suite]
Posté par pennylane22 à 18:43 - - Commentaires [16] - Permalien [#]