Source: Flickr

 

Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force 

Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit 

Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix 

Et quand il croit serrer son bonheur il le broie 

Sa vie est un étrange et douloureux divorce...

 

 

Ce siècle ! Mon dieu (si je puis m'exprimer ainsi !) Quel inconfort ! Quelle insécurité !  Quelle angoisse permanente, organisée, à des fins de manipulation !

Les plus vieux d'entre nous sont égarés. Les plus jeunes sont tellement mal qu'ils ont besoin de béquilles qui les détruisent, pour survivre et continuer à avancer.

Je n'en peux plus. Ces process qui changent tout le temps, ces évolutions permanentes autant que vaines. Ces CDD de quelques jours ! Ces déclarations péremptoires de nos élites sur notre avenir !

Cette société décide du changement. Le changement est calculé par des algorythmes. Nous n'évoluons plus lentement à un rythme humain. Non, nous sommes victimes quotidiennement, à tous les niveaux de notre vie de changements, modifications, imposés, décidés par ??? Nos formidables technocrates, économistes émérites, politiques devant justifier leur existence et tout ce beau monde oeuvre pour l'intérêt de l'élite, et elle seule. 

Franchement, c'est insupportable de devoir sans cesse s'adapter. Même quand quelque chose fonctionne parfaitement, on le change, même quand quelque chose est inutile on nous l'impose, à peine vous maitrisez un nouvel outil qu'on le modifie, chez nous par exemple on vient juste de s'approprier un process qu'on le change (jusqu'à son nom !). On adore changer les logos, les intitulés, les logiciels, les modes... 

On connait à présent l'obsolescence programmée pour tout et pas seulement l'électroménager ou l'informatique, non maintenant il y a une obsolescence programmée des idées également, des process administratifs, des logiciels, des lois, de....

Et nous, comme de pauvres moutons écervelés, programmés sans doute dans les plans des puissants comme obsolescents égalements, nous nous adaptons sans cesse. Que d'efforts et d'énergie perdus dans cette adaptation permanente et inutile. A quoi bon ? Dans 6 mois, dans un mois, demain, ils auront changé d'avis et exigeront que l'on fasse autrement...

L'efficacité ? On s'en fout ! L'expertise qui devient impossible ? On s'en fout ! La qualité du service rendu ? On s'en fout ! L'épuisement des troupes ? On s'en fout !  

neuroleptique (2)

Toute une partie de la population est progressivement laissée sur le bord de la route. Les régions rurales sont abandonnées au profit des mégapoles inhumaines et incubatrices des pires dérives psychologiques. Les médias manipulent l'information. La médecine, complice des laboratoires pharmaceutiques, enferme la majorité crédule, qui en est à présent dépendante, dans une camisole chimique... A la poubelle, les objets, les idées, les papiers, les gens... Place à la nouveauté permanente, et mort à celui qui serait incapable de s'adapter à ces remises en cause PERMANENTES ! 

 Oui, c'est de l'ordre de la torture morale organisée.

Je me sens mal dans ce monde là et je n'arrive pas, comme vous tous d'ailleurs, à lui échapper. Hélas, comme je suis dotée d'un terrible esprit critique, je me ronge jour après jour, j'ai envie de hurler...

Ferré (2)